La Mayenne capitale de l’art naïf

La Mayenne

Laval: capitale de l’art naïf

A l’ouest de la France, la Mayenne plaît aux artistes…IIs s’y installent de plus en plus et participent à la vie culturelle riche et variée de ce département rural et discret. Labellisée Ville d’art et d’histoire, Laval, abrite un château médiéval, le monument phare de la ville, bâti au bord de la rivière.
Installé dans le château le musée d’art naïf, créé en 1967 dévoile des œuvres aussi variées qu’insolites. Celles du Douanier Rousseau, bien sûr, né dans cette bonne ville de Laval, mais aussi celles de Jules Lefranc, d’Alain Lacoste, de Chaissac, de la célèbre et ténébreuse Séraphine de Senlis… Art naïf est une expression utilisée d’abord de façon péjorative. En fait inadaptée, cette dénomination reste aujourd’hui le vocable de plus utilisé pour désigner les productions d’artistes autodidactes pratiquant un art qui se situe en dehors de toute catégorie stylistique. Car l’art naïf n’a pas d’école, pas de théorie, ni de classification. Éloigné des conventions plastiques, il apparaît comme une des sources de l’Art moderne.

www.musees.laval.fr
Place de la Trémoille- Laval
02 43 53 39 89

Tout près de Laval, à Changé, sur une rive de la Mayenne, Jean-Yves Lebreton, dit LEB a été marqué, très jeune par les modèles colorés du Douanier Rousseau et les exubérances d’Alfred Jarry. LEB , né à Laval, partage sa vie entre gouache sur vélin et plâtre coloré. Tout passe dans son collimateur: l’actualité qui révolte, les contorsions de la langue française, la musique qui offre l’évasion, la nature. Sur demande, il fait visiter son atelier. Un pur moment de bonheur!

www.leb-jyl.com
6 rue Berthe Marcou- Changé
tel: 02 43 56 97 02

Située à l’entrée du musée Robert Tatin, à Cossé- le -Vivien, trône la grande fontaine de la solidarité de LEB. Plus de 1000 heures de travail sont venues à bout de ce projet achevé en mai 2012. Tout au long de sa vie, Robert Tatin a accumulé expériences et connaissances qui font de lui un artiste bâtisseur à la créativité exceptionnelle. En 1962, à 60 ans, il s’installe définitivement avec sa femme Lise sur sa terre natale en Mayenne. Et à partir de l’antique “Maison des Champs” où il vit, toute son énergie et son savoir sont voués à modeler une sculpture monumentale en harmonie avec le paysage bocager qui l’accueille.
L’ensemble est impressionnant, et il faut du temps pour s’imprégner de “ce pont entre Orient et Occident”, pour examiner les détails des peintures.
A noter, ce musée a obtenu le label ”Maisons des Illustres” au printemps 2012.

02 43 98 80 89
www.musee-robert-tatin.fr

D’autres informations sur le site info@mayenne-tourisme.com
tel: 02 43 53 18 18

Texte et photos Frédérique Lebel.

723 visiteurs

Comments: 1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *